Marseille Location Design
Location courte durée
( 1 mois minimum )

Venez découvrir tous les monuments de Marseille et vivre de nouvelles expériences artistiques ou gustatives. Laissez vous guider !

 
pt_dsc01129
Venez découvrir la cité phocéenne au ciel bleu d'azur ! Venez vous régaler avec notre bouillabaisse, notre aïoli et le fameux pastis apéritif . Mais Marseille, c'est aussi la basilique Notre-Dame-de-la-Garde, la Canebière et son agitation permanente, le vieux port, le quartier du Panier sans oublier son emblématique club de foot l'Olympique de Marseille ...
D'ici, vous pourrez également partir à la découverte des Calanques ou des îles du Frioul qui abritent le château d'If.
 
pt_img_0251
Notre Dame de la Garde

Notre-Dame de la Garde est le patrimoine commun de tous les Marseillais. "La Bonne Mère" apporte une attention particulière aux gens de mer : elle regarde le large et l'entrée des ports. La Vierge de la Garde nous appelle à nous accueillir mutuellement et à nous aimer dans le respect de nos diversités. 
Voilà un monument connu dans le monde entier et dont le style architectural mélangé (romano-byzantin) peut étonner. L'architecte qui a conçu et construit cet édifice catholique, et qui portait le nom prédestiné d'Espérandieu , était ... protestant. Fréquentation annuelle du lieu : 1,5 million de personnes. Ce bâtiment construit en 1853 sur une colline de 146 mètres de haut, exposé depuis presque 150 ans à l'air marin, au mistral parfois très violent, a subi les bombardements de 1944.
Les gens de mer ont été longtemps les plus nombreux parmi les donateurs à Notre-Dame de la Garde, qu'ils remerciaient de les avoir sauvés d'un naufrage ou de quelque autre "fortune de mer".
Du côté Sud, existe un accès très discret, ignoré de la plupart des touristes, et même d'une partie des Marseillais : il s'agit d'un sentier séculaire, qui zig-zague en montant dans la pinède du Bois-Sacré ( au-dessus de la rue du même nom ).L'entrée de l'édifice vous est signalée par le prophète Isaïe (à gauche) et par St Jean (à droite) .
 
pt_dsc07875
Le vieux Port

Avec ses 2600 ans d’existence, Marseille est la doyenne des villes françaises. C'est en 600 avant J.-C. que des Grecs venus de Phocée (actuellement en Turquie) ont débarqué dans la calanque du Lacydon habitée par un peuple celto-ligure. La légende raconte que Massalia est née d’une histoire d’amour, celle de Protis le grec et de Gyptis la fille du chef ligure. La rive nord sur laquelle fut établie la cité était protégée par trois collines (Saint-Laurent, les Moulins et les Carmes) et bénéficiait en outre de l’eau de la source du Lacydon. Les îles de Pomègues et Ratonneau constituent une barrière défensive naturelle. Louis XIV en 1666 ordonne son agrandissement et l’entrée du port fût gardée par deux forts, le fort Saint-Nicolas au Sud et le fort Saint-Jean au Nord.
Une des silhouettes symboles du Vieux-Port a été aussi le Pont transbordeur, inauguré en 1905 entre les forts Saint-Nicolas et Saint-Jean. Un des pylônes ayant été ébranlé en 1944 lors d’une explosion, le pont a été complètement détruit après la guerre. Le Pont Transbordeur a été immortalisée par la peinture, la photographie mais aussi par le cinéma.
 
pt_img_0277
Le Ferry-boat

Au départ de l’Hôtel de Ville, le Ferry-boat, bateau cher à Marcel Pagnol, effectue plusieurs fois par jour la traversée du Vieux-Port . Il est entré en service en juin 1880, inaugurant ainsi le célèbre trajet « mairie-place aux Huiles ». Aujourd'hui, il fait l'objet d'une restauration. Une navette assure les trajets durant cette période.
 
pt_img_0267
L’église Saint-Ferréol

A l’emplacement de l’église actuelle s’élevait, au XIIe siècle, la commanderie des Templiers. Après la suppression de l’Ordre du Temple, les religieux augustins entreprennent la construction de l’église gothique, achevée en 1588. Le clocher, très italien, date du XVIIIe siècle. Pendant la Révolution, le couvent est vendu et seule subsiste l’église. Elle est érigée en paroisse en 1803 sous le vocable de Saint-Ferréol en souvenir de la collégiale du même nom détruite en 1794 (à la place de l’actuelle préfecture, place Félix Baret). A l’origine l’édifice comportait 5 travées et 12 chapelles latérales, mais des travaux d’urbanisme devaient détruire en 1804 deux travées, ce qui déséquilibre l’harmonie du bâtiment. Après le percement de la rue Impériale (actuelle rue de la République), le cimentier Désiré Michel réalise la nouvelle façade néo-baroque.
 
pt_img_0278
L' Hôtel de Ville

Ce n’est qu’au XVIIe siècle que l’Hôtel de Ville sera construit. Il symbolise le nouveau statut politique de la ville ordonné par Louis XIV. Ce très beau bâtiment baroque doit aussi beaucoup à Pierre Puget et à son frère Gaspard. Pendant la Révolution, lorsque Marseille était appelée en janvier/février 1794 ville sans nom, l’hôtel de ville, soupçonné d’avoir été le repaire des fédéralistes, échappa de justesse à la démolition. L’hôtel de ville est un des rares bâtiments à avoir survécu à la destruction du quartier sous l’occupation allemande en 1943. Cet hôtel de ville présente une singularité toute particulière : il ne possède pas d’escalier d’accès du rez-de-chaussée au 1er étage. Pour accéder au 1er étage, il faut passer par l’immeuble situé derrière l’hôtel de ville, les deux bâtiments étant reliés par un pont. Cette particularité s’explique par la réservation exclusive du rez-de-chaussée à la « loge » des marchands. C’est pour cela que la rue séparant les deux bâtiments s’appelle rue de la loge.


 
pt_img_0260

La Canebière

En 1666, les remparts sont détruits et la commercialisation des terrains des nouveaux quartiers commence. Nommée initialement rue Saint-Louis par le promoteur du projet, la première mention du nom de Canebière apparaît, le 23 avril 1672.
Ouverte en 1666 lors de l’agrandissement de la ville ordonné par Louis XIV, son nom vient du provençal «Canebe», chanvre, qui perpétue le souvenir des cordiers installés ici depuis le Moyen-Age. Mais ce n’est qu’avec le départ du Grand Arsenal à la fin du XVIIIe siècle que la Canebière est prolongée jusqu’au port et que de beaux immeubles y sont construits.
La Canebière acquiert une réputation internationale et devient très vite un lieu-symbole de Marseille et de son port. Ce n’est, officellement, qu’en 1928 que la Canebière s’étendra du Vieux-Port jusqu’à l’église des Réformés.
En 1927, le conseil municipal décide de réunir la rue de la Canebière, la rue de Noailles et les allées Meilhan. Ils leur donnent le nom unique de Canebière. 
Le 28 octobre 1938, l'incendie du magasin Nouvelles Galeries entraîne la mort de 73 personnes. Suite à cet incendie, Marseille est mise sous tutelle et dotée d'un administrateur extraordinaire. Le Corps municipal des sapeurs-pompiers de la ville de Marseille qui n'est pas parvenu à éteindre le sinistre est dissout. Le bataillon de marins-pompiers est créé, le 29 juillet 1939, pour le remplacer et protéger la ville.

Le 30 juin 2007 voit le retour du tramway.

 
pt_img_0254
L’Opéra

Les Marseillais ont toujours été des amateurs de théâtre et d’opéra.

Le Grand Théâtre, inauguré en 1787, était l’oeuvre de l’architecte Benard. De style néo-classique, il l’avait conçu comme un temple de la musique et de la danse. En 1919, un incendie détruisit entièrement la salle et la scène ; seuls furent conservés les murs maîtres, la colonnade ionique et la façade principale en pierre de taille. L’architecte Gaston Castel associé à Raymond Ebrard fût désigné pour reconstruire l’opéra de 1921 à 1924 dans un style Art Déco.
Sur la façade, on peut voir les quatre allégoriques de Sartorio ainsi que la phrase inscrite sur la corniche supérieure : « L’Art reçoit la Beauté d’Aphrodite, le rythme d’Apollon, l’équilibre de Pallas, et doit à Dionysos le mouvement et la vie ».

L’originalité du bâtiment est d’avoir réussi à mêler le style néo-classique du XVIIIe siècle et le style Art Déco du XXe siècle.
 
pt_dsc07891
Le Château d’If

Jusqu’au XVIe siècle, l’île d’If est sauvage et un havre occasionnel pour les pêcheurs. C’est François Ier, lors d’une visite à Marseille en 1516, qui en mesure l’importance stratégique et ordonne qu’on y dresse une forteresse. Très vite, la forteresse change de fonction et devient prison : le prisonnier le plus célèbre sera sans doute José Custodio Faria qu’Alexandre Dumas rendra immortel avec le Comte de Monte-Cristo. La forteresse perdra sa vocation carcérale et sera ouverte au public en 1890. Quant à Edmond Dantès, le trou qu’il creusa dans le mur d’une des cellules est toujours bien visible.

Les îles du Frioul

Calanques, plages et criques sablonneuses, en font un site d’une grande séduction, un lieu encore préservé, une rencontre authentique en Méditerranée. Le microclimat du site engendre des espèces florales originales adaptées aux conditions d’aridité qui le caractérisent. L’Archipel du Frioul est propriété de la Ville de Marseille depuis 1971. Le village de Port Frioul a été créé en 1974: il possède quelques restaurants, un port de plaisance d’une capacité de 700 anneaux et accueille de nombreux plaisanciers. La ferme aquacole, située sur l’île de Pomègues, élevant des loups a été reconnue première ferme biologique mondiale.
 
pt_le_panier
Le Panier

C'est le site d'implantation historique de la colonie grecque, c'est le plus ancien quartier de Marseille. Le nom du Panier viendrait d'une auberge ayant comme enseigne un panier. Il donne son nom à la rue où il est établi, la rue du Panier, puis au quartier. Ancien quartier des petits métiers toujours liés à la mer, pêcheurs, marins, voiliers, cordeurs, peseurs, vous pouvez explorer le quartier en commençant par monter la Rue du Petit Puits (au milieu de laquelle se trouvait un puits, comblé car des personnes s'y étaient noyées), pour atteindre la Vieille Charité. Continuez votre promenade en prenant la Rue des Pistoles, ainsi appelée car on avait trouvé des pistoles au fond d'un puits dans les environs, et la Rue des Muettes pour accéder à la Place des Moulins. Elle doit son nom à la présence de moulins à vent à la fin du XVI siècle. On peut encore voir 3 tours en bordure de la place. Ici, vous êtes au point culminant du Panier.
Errer dans le Panier, c'est sentir le cœur de Marseille palpiter !
 
pt_la_vieille_charite
La Vieille Charité

Située au cœur du quartier du Panier à Marseille, c'est un bâtiment édifié au XVIIe siècle, sur les plans de Pierre Puget pour abriter les indigents et les pauvres se la ville. Construit en pierre rose et blanche de la carrière de la Couronne (petite village au nord de Marseille), la répression de la mendicité se faisait de façon énergique voire brutale. Des gardes appelés « Chasse-gueux » étaient chargés de saisir les mendiants.
En 1905, les locaux mis à disposition de l'Armée, servirent à l’accueil des infirmiers coloniaux. En 1943 la Charité put héberger quelques familles évacuées lors du dynamitage par l’occupant allemand des quartiers du Vieux-port.
Les locaux de plus en plus dégradés ont été ensuite squattés par une population très pauvre. Aujourd’hui, le Centre de la Vieille Charité abrite plusieurs structures culturelles : le Musée d'archéologie méditerranéenne, le Musée d’Arts Africains, Océaniens, Amérindiens, le Centre de documentation en Sciences Sociales et le pôle régional de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales.
 
pt_om12
Le stade Vélodrome et l'Olympique de Marseille

L'enceinte du boulevard Michelet accueille les matches de l'OM depuis 1937. A l'occasion de la Coupe du Monde 1998, le stade a été totalement rénové et a vu sa capacité portée de 42 000 à 60 000 places.Les quatre tribunes portent des noms de sportifs (le coureur à pied Jean Bouin, le cycliste Gustave Ganay), d'une figure historique de la peste de 1720 (Virage Sud Chevalier Roze), mais aussi d'un supporter charismatique disparu en 2000 (Virage Nord Patrice De Peretti).
 
pt_pastis
Le Pastis

Le pastis (de l'occitan provençal pastís: pâté ou mélange) est le nom donné à des boissons alcoolisées parfumées à l'anis. Pastis en occitan signifie aussi ennui, situation désagréable ou confuse : quel pastis !

Le pastis est le résultat de la macération de plusieurs plantes : le fenouil et la réglisse.Il se boit en apéritif, complété avec de l'eau. On ajoute généralement de cinq à sept volumes d'eau fraîche pour un volume de pastis.

On dit aussi pastaga dans le sud est de la France, surtout du côté de Marseille. Il est aussi courant de demander "un ricard" du nom de la société historique ayant réussi à lier le nom de sa marque à cette boisson dans l'esprit collectif.
 
pt_images
La Bouillabaisse

À l'origine, la bouillabaisse des pêcheurs était un plat modeste, préparé et consommé en premier par les pêcheurs des Goudes (quartier sud-est de Marseille) avec les invendus du produit de leurs rudes sorties en mer. Cette soupe améliorée était donc un "plat des pauvres , les temps ont bien changé ! et se consommait déjà avec de la rouille ou/et de l'aïoli.

Très prisée, elle a acquis ses lettres mondiales de noblesse et pénétré de nombreux foyers du monde entier ne retrouve-t-on pas les bouillabaisses chilienne ou uruguayenne comme plats nationaux? Depuis 1980, certains restaurateurs spécialisés Marseillais ont établi la charte de la bouillabaisse ! L'origine du nom viendrait des termes provençaux "boui abaisso", qui signifierai "quand ça bouille, tu baisses".
 
pt_savon
Le savon de Marseille

Bourré de vertus, le traditionnel savon de Marseille est un produit 100% naturel fabriqué exclusivement à partir d'huile végétale d'olive, de coprah, de palme, sans colorant ni adjuvant de synthèse. La formule de ce savon a été réglementée sous Louis XIV au XVIIe siècle. Au XIXe siècle, Marseille compte quatre-vingt-dix savonneries. Cette industrie florissante est à la pointe de la chimie de l'époque. Elle connaît son apogée en 1913 avec 180 000 tonnes produites. Après 1950, l'essor des détergents de synthèse précipite son déclin.
Le procédé marseillais est un procédé discontinu de fabrication du savon. Il se compose de plusieurs étapes : l'empâtage et l’épinage, la cuisson, le relargage, la liquidation, le coulage et le séchage, le découpage et l’estampillage !!!


 
pt_dsc06839
Les Calanques

Elles s'étendent sur plus de vingt kilomètres de côtes sur la mer Méditerranée entre le village des Goudes, quartier du sud-ouest de la ville de Marseille, et Cassis. C'est un des sites les plus remarquables de France. Au programme : promenade, escalade et plongée

Elles pourraient bénéficier de la protection d'un Parc national en 2011.
 
pt_img_6690
Venez découvrir Porquerolles qui  est une destination de rêve, si vous venez à Marseille, et que votre durée de séjour vous le permet . Pour l'amoureux de la nature, forêt méditerranéenne, réserves botaniques et cultures se cotoient en harmonie !
 
pt_maregraphe
Le Marégraphe de Marseille

Il fut mis en place en 1883 au numéro 174 de la Corniche à Marseille, dans l'Anse Calvo. Le but est de déterminer une origine des altitudes françaises. Les mesures ont été effectuées en continu du 1er janvier 1884 au 31 décembre 1896, sur 13 ans. Le 1er janvier 1897, la moyenne arithmétique de l'ensemble des mesures effectuées pendant ces treize années a déterminé le niveau moyen de la mer en ce lieu. Ce niveau moyen a été adopté comme l'altitude zéro de référence français.Il est aujourd'hui classé monument historique
 
pt_petanque
La Pétanque

Sport né à la Ciotat en 1907, elle se joue à partir d’un rond tracé au sol, les deux pieds tanqués! Sport Marseilllais par excellence, rassemblement convivial et populaire, pratiqué par des milliers d'adeptes (plus de 20000 licenciés dans le département), Les boules reglementaires,en acier ont un diametre de 7,05 à 8 cm, et un poids de 650 à 800 g. Le cochonnet est en buis d'un diametre de 2,5 à 3,5 cm. Les parties se jouent en treize points.Le concours Mondial-la Marseillaise à Pétanque : les joueurs viennent des quatres coins de la planète pour participer à ce concours mondial et les visiteurs atteignent largement les 100 000 sur une période de 4 jours au début du mois de Juillet.
 
pt_rascasse
La Plongée sous marine

Marseille haut-lieu de la plongée compte près de 100 sites de plongée sous-marine : venez découvrir les richesses naturelles exceptionnelles de Marseille et des archipels protégés du Frioul et de Riou. Arches sous-marines des Pharillons et de la pierre à Briançon, grottes mystérieuse et arc-en-ciel, tombants majestueux de Tiboulen, des Moyades et des Empereurs, sont autant de noms évocateurs qui témoignent de la diversité des reliefs sous-marins marseillais. Vous pourrez même participer aux fouilles archéologiquesà Marseille ...
 
pt_barcasses
Les Pointus

Venez admirer nos bateaux de pêche traditionnels (barquettes et pointus) et même naviguer avec si vous vous sentez l'âme d'un aventurier car il est en effet possible de les louer. La poupe (arrière) est pointue alors que la proue (avant) est prolongée par un éperon ou « mourre de pouar » (museau de cochon en provençal).À Marseille on parle d'abord de barquette marseillaise. Les pointus se caractérisent d'abord par une voile latine, puis par les fameux moteurs Baudouin.
 
pt_marche
Les Marchés Provençaux

Pas une ville ou un village qui n’ait son marché : ceux-ci font partie de la vie quotidienne, on y trouve de tout. C’est l’occasion de découvrir l’artisanat régional, en commençant par les fameux tissus provençaux, aux motifs colorés inspirés des cotonnades indiennes du 18e siècle. Savons de Marseille aux parfums variés, créations en faïence, jouets en bois constituent de sympathiques souvenirs. A Marseille, sur le Vieux Port se tient chaque matin le marché au Poissons, popularisé par les films de Pagnol et où on peut encore entendre parfois des accroches amusantes des poissonniers.
 
pt_dsc06720
Les santons de Provence

A Noël, les marchés se transforment et apparaissent les foires aux santons, ces petits personnages bibliques en terre cuite. Ceux sont de petites figurines en argile, très colorées, représentant, dans la crèche de Noël, la scène de la nativité (l’enfant Jésus, la Vierge Marie et Saint Joseph, avec l’âne et le bœuf censés réchauffer l’enfant avec leur souffle), les Rois Mages et les bergers, ainsi que toute une série de petits personnages, figurant les habitants d’un village provençal et leurs métiers traditionnels. Chacun des santons est muni de son présent pour l’enfant Jésus, et fait route à travers un paysage comportant traditionnellement une colline, une rivière avec un pont, et des oliviers, vers l’étable, surmontée de son étoile.En 1803, la première Foire aux santons fut inaugurée à Marseille. Elle s’y tient toujours, de fin novembre à début janvier chaque année. Il existe de nos jours une centaine d’ateliers de santons entre Marseille, Aubagne, Aix-en-Provence, Arles ainsi que dans de nombreux petits villages disséminés à travers de la région.
 
pt_palais_de_la_glisse
Le Palais de la glisse et de la glace

Il s'agit d'un équipement unique en France et composé : - d’un «espace glace» composé de deux patinoires – l’une ludique, pour l’initiation et les loisirs ; l’autre, olympique, susceptible d’accueillir des compétitions de patinage et de hockey devant près de 5600 spectateurs ; - d’une caféteria et une boutique d'équipement sportif ; - d’un «espace glisse» doté d’une aire d’évolution pour les pratiques «street» et acrobatique du roller, du skate et du Bmx, et susceptible d'accueillir un millier de spectateurs.

Les Gabians vont faire vibrer Marseille. Les Gabians ? C'est le nom du club de hockey à Marseille!
 
pt_par_26
Le Parc du 26ème centenaire

A l’entrée du parc, un grand arbre en métal symbolise l’espérance : et cela offre un spectacle aussi bien inattendu que curieux : on peut voir à toute heure de la journée, des dizaines de personnes, tête baissée, regardant le sol... Tout simplement car c'est là, en effet que sont gravés les noms de milliers de marseillais (500 000). Inauguré en 2001 pour célébrer les 2600 ans de l'histoire de Marseille . Emblématique il comporte 26 sequoias, chacun représentant un siècle de cette histoire . On y trouve plusieurs jardins thématiques : Oriental, Asiatique , Africain et Provençal.
 
pt_vallon_desauffes
Le vallon des Auffes

C'est un petit port de pêche méditerranéen traditionnel typique pittoresque de Marseille. Le port tire son nom de l'auffe qui est une sorte de graminée permettant de fabriquer le cordage des navires, des nattes et des filets. Le Vallon des Auffes, situé dans le 7ème arrondissement, est un site protégé, avec un décor de cabanons de pêcheurs traditionnels serrées les uns contre les autres, de pointus, de restaurants à bouillabaisse et à fruits de mer ...




 
pt_pagnol
Marcel Pagnol

Il est un écrivain, dramaturge et cinéaste français, né le 28 février 1895 à Aubagne. Il fonde à Marseille en 1934 sa propre société de production et ses studios de cinéma, et réalise de nombreux films avec les grands acteurs du moment (en particulier Raimu, Fernandel, Pierre Fresnay ou Louis Jouvet) : Angèle (1934), Regain (1937), La Femme du boulanger (1938)...

Un circuit « La route de Marcel Pagol » propose la découverte des lieux pittoresques, aux odeurs et aux bruits familiers.
Au départ d’Aubagne, prendre la direction d’Eoures vers le relais de Manon des Sources. Le chemin de Ruissatel conduit aux collines entre le Garlaban et la Treille. C’est dans ces mêmes collines, qu’il a tourné de nombreux films.


 
pt_david
La Statue de David

La Statue de David à Marseille est une copie du célèbre David de Michel-Ange en marbre. Elle fut offerte par le marbrier-sculpteur Jules Cantini en 1903.
 
pt_abbaye_saint_victor
L’abbaye Saint-Victor

L’abbaye Saint-Victor de Marseille a été fondée au Ve siècle par Jean Cassien, à proximité des tombes de martyrs de Marseille, parmi lesquels saint Victor de Marseille qui lui donna son nom. L'abbaye prit une importance considérable au tournant du premier millénaire par son rayonnement dans toute la Provence. L'un de ses abbés, Guillaume de Grimoard, fut élu pape en 1362 sous le nom d'Urbain V.

Depuis plus de 1 500 ans, Saint-Victor est un des hauts lieux du catholicisme dans le sud de la France, et bien que le monastère ait été démantelé à la Révolution, l'église reste toujours utilisée.

En 1968, le maire de Marseille Gaston Defferre fait replacer dans les cryptes de l’abbaye la riche collection de sarcophages de la fin du IVe siècle à la première moitié du Ve siècle que contenait l’église. Ces sarcophages étaient précédemment exposés au musée du château Borély. Ce transfert fait de l’abbaye de Saint-Victor le musée d'art chrétien du premier millénaire le plus important en Provence après celui d’Arles.

 
pt_estaque
L'Estaque

L'Estaque est un quartier de Marseille, situé dans le 16e arrondissement, à l'extrémité nord-ouest de la ville, entre mer et colline, et comportant un petit port.

Le mot provençal estaco qui lui a donné son nom signifie « attache », et par extension « anneau d'amarrage », ou « port ».
Le site de l'Estaque a été source d'inspiration de célèbres peintres tels que Paul Cézanne, Georges Braque, Raoul Dufy et Auguste Renoir, qui le déclara « le plus beau du monde »

Les Marseillais viennent volontiers en famille ou entre amis, au bar le jour, au restaurant le soir, sur le quai du port. On y vient aussi pour déguster ses panisses, tranches de purée de pois-chiches frites, et ses chichi-frégis, sortes de beignets saupoudrés de sucre.
 
pt_escale_orely
L'Escale Borély

La Californie... marseillaise

Ce complexe multifonction comprenant bars, Restaurants, magasins est aussi un espace qui propose de multiples activités une fois les beaux jours arrivés. Vélos, planches à voile et rollers donnent le ton, mais c'est aussi un lieu de balade et de bronzette. Le farniente est donc au programme pour tous, entre amis ou en famille.
 
pt_goudes
Les Goudes

C'est un quartier du 8e arrondissement de Marseille, très prisé des Marseillais pour son cadre spectaculaire authentique aux portes des calanques de Marseille et protégé et pour son petit port traditionnel. L'affluence touristique est telle qu'il faut plusieurs heures pour y circuler en voiture le week end. La calanque la plus connue : Callelongue.

 
pt_le_pouce_de_cesar
Le Pouce de César

C'est une sculpture fort étonnante que ce pouce géant ! C'est en fait une miniature d'un bronze de 12 mètres installé place Carpeaux, à la Défense ! Il est situé à 20 mètres du Musée d'Art Contemporain, César ayant consacré toute son oeuvre à cet art, étudiant et transformant la matière en maitre !

Et c'est en 1988 que César réalise un pouce en bronze doré d'une hauteur de 6 mètres et pesant plus de 4 tonnes, qui sera envoyé en Corée pour être présenté au Parc des Olympiades de Séoul. Ce même pouce est ensuite exposé à la Vieille Charité, en 1993, lors d'une rétrospective de l'oeuvre de César.

Il prend enfin sa place définitive dans le paysage urbain marseillais lors de l'ouverture du MAC en 1994 et c'est toujours à cet emplacement qu'on peut l'admirer aujourd'hui !

 
pt_mac
Le MAC - Musée d Art Contemporain de Marseille

Il a ouvert ses portes le samedi 28 mai 1994.
La collection contemporaine des musées de Marseille dont le [mac] est en charge regroupe des oeuvres des années 60 à nos jours. Afin de pouvoir offrir un large panorama de l'art vivant, le [mac], parallèlement aux acquisitions et aux dons d'artistes, accueille non seulement des dépôts du Fonds National d'Art Contemporain, du Frac Provence Alpes Côte-d'Azur et de la Caisse des Dépôts et Consignations, mais également de collectionneurs et de galeries privés. Ainsi une quarantaine d'oeuvres majeures de la Collection Reinhard Onnasch Berlin, sont venues fin 1997 enrichir la collection du musée.

 
pt_musee_cantini
Le Musée Cantini

En 1916, le célèbre marbrier, Jules Cantini, fit don à la ville de cet hôtel particulier du 17ème siècle pour en faire un musée dédié à l’art de notre temps. Aujourd'hui, il abrite l’une des plus belles collections publiques françaises couvrant principalement la période 1900-1960, les décennies suivantes étant représentées dans le cadre du MAC (Musée d'Art Contemporain).
 
pt_brocante1
Le quartier des Antiquaires rue Edmond Rostand

Une vraie brocante de qualité à Marseille 4 fois par ans depuis 20 ans ! Chaque année, le troisième dimanche de Mars, le troisième dimanche de Mai, le troisième dimanche de Septembre et le deuxième dimanche de Décembre.
L'association Rostand est née à la fin des années 80 à l’initiative d’un groupe de commerçants et riverains du quartier. Le quartier bénéficiait déjà depuis longtemps de son statut de « Quartier des Antiquaires ».


 
pt_musee_d_histtoire_naturelle
Le Muséum d’Histoire Naturelle

Labellisé "Musées de Fran­ce" depuis 2002, le Muséum d'Histoire Naturelle de Marseille. se distingue par la qualité scientifique et patrimoniale de ses collections. Il couvre l’ensemble des disciplines traditionnelles des muséums d'histoire naturelle. ­ ­

À la rencontre des cultures et des espaces naturels de l’Europe et de la Méditerranée, il offre un panel large et diversifié de curiosités avec ses collections de botanique, de paléontologie, de minéralogie, de zoologie et de sciences humaines.

Le Muséum a été créé en 1819 sous la double impulsion du marquis de Montgrand, Maire de Marseille, et du Comte de Villeneuve-Bargemon, préfet des Bouches-du-Rhône. En 1869, le Muséum d'Histoire Naturelle s'installe dans l'aile droite du Palais Longchamp pour célébrer les Arts et les Sciences.
 
pt_dome

Le Dôme de Marseille
 
C'est une salle de spectacle située sur l'esplanade Saint-Just. Depuis 1994, le Dôme est devenu de par son implantation et sa structure, le rendez-vous incontournable des diverses formes de spectacles dans le sud de la France: rock, variétés, danse classique et contemporaine, théâtre, spectacles comiques.
La salle peut accueillir de 1 200 à 8 500 spectateurs selon la configuration du spectacle. Sa coupole rappelle la coque d'un bateau retourné et est soutenue par un arc de 27 m de hauteur.

 
pt_palais_de_la_bourse
Le Palais de la Bourse

C'est un des monuments de Marseille situé sur la Canebière. Il est le siège de la Chambre de commerce et d'industrie Marseille-Provence. Le 26 septembre 1852 le prince Louis Napoléon Bonaparte posait solennellement la première pierre en présence du préfet Suleau et du maire de Chanterac. Cette manifestation fut toute symbolique car les premiers travaux ne commencèrent qu'en 1854 après dévolution des travaux à l’entrepreneur Louis Rabatu par décision du 25 juillet 1853. Napoléon III ayant entrepris un grand voyage en Savoie et à Nice à l’occasion du rattachement de ces régions à la France, se rendit, avec l’Impératrice Eugénie, à Marseille pour l’inauguration du palais de la bourse qui eut lieu le lundi 10 septembre 1860.
 
pt_hotel_departement
l'Hôtel du Département et le Conseil général

On l'assimile à un bateau bleu ! C’est en 1994 que l'architecte britannique William Alsop achève l'hôtel du département des Bouches-du-Rhône qui est quand même à l’époque le plus vaste bâtiment du XXème siècle construit à Marseille.

Avec plus de 9 millions de touristes par an, le département des Bouches-du-Rhône demeure l'une des destinations préférées des Français. À la Provence traditionnelle des Alpilles et de la Camargue sauvage s'est ajouté depuis quelques années un troisième aimant avec la montée en puissance de Marseille..

 
pt_velib
Le Vélo à Marseille

Avec une station tous les 300 mètres environ, il y a toujours une station à proximité. Elles sont constituées d’une borne principale et de bornes d’accrochage pour verrouiller ou déverrouiller les vélos. Vous pouvez prendre un vélo dans une station et le déposer dans une autre. le service vous permet de louer un vélo en toute liberté, 7 jours sur 7, de 6h à minuit. Pour rendre votre vélo, le service est disponible 24h / 24.
Faites du vélo, c’est bon pour la santé !
 
pt_roller
Rando-Roller

La Randonnée en Patins de MARSEILLE : Tous les vendredis soirs RDV à 21h30 sur l'esplanade du stade Vélodrome, Attention il est recommandé de savoir freiner, la Randonnée-Roller est annulée en cas de pluie. la randonnée roller à toujours lieu et est encadrée (officieusement) par des personnes portant des gilets fluos.

 
pt_kayak
Balade en Kayak

Partez à la découverte des Calanques de Marseille Cassis ou La Ciotat ! Son intérêt est justement de visiter les côtes, les endroits escarpés et inaccessibles à pied. Naviguer à l'ombre des falaises surplombantes, passer sur les hauts fonds, rentrer dans une grotte marine, traverser pour joindre une île, le kayak de mer offre des ambiances inoubliables de communion avec la nature. Sans bruit et sans pollution cette embarcation permet des observations privilégiées.

Impératif : savoir nager !
 
pt_tarot
Le Tarot de Marseille

C'est un ensemble de cartes à l'origine du Tarot moderne, aux motifs anciens médiévaux ou moyenâgeux. Le Tarot de Marseille n’est pas né à Marseille, où l’on ne fabrique de cartes à jouer que depuis 1630. Le motif plus spécifique le plus répandu du Tarot français, dit de Marseille, semble trouver son origine à Milan.  Il est généralement admis que les cartes qui sont à l'origine du Tarot de Marseille, ont été créées dans le but d'une utilisation ludique. Les cartes du Tarot sont appelées lames majeures et mineures ou arcanes majeurs et mineurs par les ésotéristes et les occultistes à partir de 1863.
Aujourd'hui, les auteurs de la tendance occultiste, hermétiste ou ésotérique prêtent au Tarot divers usages ...

 
pt_astronomie
L'Observatoire de Haute-Provence

Il est situé dans le Sud-Est de la France, près du village de St.Michel l'Observatoire, à une centaine de kilomètres au Nord de Marseille. L'Observatoire de Haute-Provence, créé en 1937, est une unité du Centre National de la Recherche Scientifique. En Astronomie et Astrophysique, ce site héberge plusieurs instruments, dont le télescope de 193 cm qui a permis la découverte de la première exoplanète. L'OHP accueille le public, avec la visite commentée de la grande coupole et de l'emblématique télescope de 193 cm (seul télescope en activité visitable en France) et la projection d'un film documentaire sur les activités de l'OHP.
 
pt_hippo_borely
l'Hippodrome de Borély

A Marseille, l'histoire des courses hippiques est indissociable de celle de l'hippodrome de Borély car depuis 1860 ce champ de courses placé en front de mer est le rendez-vous privilégié des amoureux du cheval. A cette époque le Cercle des Moutards, devenu plus tard le Cercle des Phocéens, loue un terrain à la Barnière et crée la première société à organiser des courses hippiques. Mais la même année, la société Sport de la Barnière et le Cercle des Moutards se brouillent et ces derniers fondent alors la Société des courses qui obtient de la ville de Marseille, le parc du chateau Borély. L'hippodrome de Borély est né le 4 novembre 1860 .Le nouvel hippodrome a été inauguré le 11 septembre 1999.


 
pt_plus_belle_la_vie
Plus Belle La Vie

Cette célèbre série se passe à Marseille et est diffusée sur France 3.
Les studios se trouvent à la Belle de Mai (37 rue Guibal) et ne peuvent être visités qu'une fois par an lors des journées portes ouvertes mais peut-être pourrez-vous apercevoir les acteurs en vous rendant sur place ...
 
pt_golf

Golf

Dans un cadre assez exceptionnel (en plein centre ville entre le parc Borely et les plages), le golf Marseille Borely vous propose des initiations au golf : des trous école pour débuter et des subtilités techniques pour se perfectionner . Le tout avec un moniteur agréé. Matériel prété. prévoir une tenue correcte.

 
pt_cite_corbusier
La Cité radieuse

C'est une résidence édifiée entre 1945 et 1952 par Le Corbusier. Bâtie sous forme de barre sur pilotis, il a tenté d'appliquer ses principes d'architecture pour une nouvelle forme de cité, un village vertical. cette barre est l'une des cinq unités d'habitation construites par Le Corbusier au cours de sa carrière. Essentiellement composée de logements, elle comprend également dans ses étages centraux des bureaux et divers services commerciaux (épicerie, boulangerie, café, hôtel / restaurant, librairie spécialisée, etc.). Le toit terrasse de l'unité, libre d'accès au public, est occupé par des équipements publics : une école maternelle, un gymnase, une piste d'athlétisme, une petite piscine et un auditorium en plein air. 



 
pt_parc_grimpozarbres
Parc Grimpozarbres

Sur le toit de Marseille Amateur de sensations fortes, sportif ou simplement attiré par une activité de plein air différente et conviviale : quelle que soit votre condition physique, vous trouverez votre bonheur dans ce parc acrobatique dans les arbres situé sur les hauteurs du quartier Saint-Jérôme à Marseille.
 
pt_major
La Major

La cathédrale de la Major ou basilique de Sainte-Marie-Majeure qui évoque l'Orient par son style romano-byzantin, est la Cathédrale de Marseille .Elle a été construite dans la seconde moitié du XIXe siècle, entre 1852 et 1893. La cathédrale de la Major se dresse sur une esplanade entre le Vieux-Port et le « nouveau » port de commerce, à proximité du quartier de la Joliette et du Fort Saint-Jean. Son architecture et sa décoration intérieure, en marbre et porphyre, lui donne un aspect particulier pour un édifice religieux. la Major est la seule cathédrale édifiée en France au XIXe siècle, où l'on n'en avait pas construit depuis deux siècles.


 
pt_zoo
Le ZOO de la Barben

Au cœur de la Provence, le zoo de la Barben invite à s'évader dans un parc verdoyant aux senteurs méditerranéennes. Sur un plateau dominant la région salonaise, à mi-chemin entre Marseille et Avignon, ce sont 9 km de sentiers parmi les chênes verts qui vous entraînent dans le monde animal ! Lieu unique de rencontre avec la faune sauvage, le zoo permet de découvrir plus de 100 espèces, originaires de toute la planète : girafes, éléphants, tigres, ours, lions, rhinocéros, ou encore suricates et grues… Plus de 500 animaux qui étonnent, impressionnent ou charment mais jamais ne laissent indifférents !



 
pt_plages_prado
Les plages du Prado

les plages du parc balnéaire du Prado, sont le surnom des plages Gaston Defferre situées à Marseille. Les aménagements apportés ont créé un cadre agréable où il n'est pas rare de voir des familles se promener et les amateurs de cerfs-volants ou de kyte surf s'adonner à leur passion. En 2008, elles ont accueilli la Coupe du monde de Beach Soccer.

 
pt_route_des_cretes

La route des Crêtes

Elle  relie Cassis à la Ciotat offre des vues saisissantes sur la mer Méditerranée et le massif des Calanques. La route, en forte pente, monte jusqu'au cap Canaille, puis court en lacets sur le rebord des falaises de Soubeyran, les plus hautes falaises de France. Des parkings et des belvédères ont été aménagés aux principaux points de vue. Superbe balade en Porsche !

 
pt_musee_histoire_centre_bourse
Le Centre Bourse et le Musée d'histoire de Marseille

Entre les magasins, dans la galerie marchande se cache un musée, consacré à l'histoire de Marseille. Et, si sa devanture ne laisse rien paraître des collections, elle invite à la découverte du riche passé de la ville, la plus ancienne de France. Au cœur de la ville la plus ancienne de France, le Musée d’Histoire de Marseille a pour vocation de retracer l'histoire de la cité phocéenne depuis sa fondation en 600 av. JC jusqu'à nos jours. Le musée est ouvert sur le jardin des Vestiges. De nombreuses ruines d'époques grecque et romaine y furent découvertes, notamment l'épave d'un navire datant du IIe siècle et des objets trouvés à Marseille datant des XIXe et XXe siècles.

 
pt_place_castellane
La place Castellane

Elle doit son nom au Marquis de Castellane-Majastre qui offrit le terrain et le financement des travaux. Avant d'être flanquée d'une fontaine, cette place disposait en son centre d'un obélisque entre 1811 et le début du XXe siècle. C'était à l'occasion de la naissance du fils de l'empereur Napoléon 1er : le Roi de Rome. Depuis le 12 novembre 1911, cet obélisque a été transféré dans le Quartier de Mazargues et remplacée par la fontaine « Jules Cantini », une des plus belles fontaines de la Ville, représente Marseille au sommet d'une colonne ; ses faces évoquent la Méditerranée qui pointe son doigt vers la rade, et le Rhône y est allégoriquement représenté à toutes les étapes de son parcours depuis sa source jusqu'à la mer. Elle a été sculptée entre 1911 et 1913 par André-Joseph Allar en marbre de Carrare à la demande de Jules Cantini.



 
pt_navettes
Les navettes de Marseille

L'origine de ce biscuit est depuis toujours associée aux fêtes de la chandeleur célébrées en l'Abbaye Saint Victor toute proche. La statue d'une vierge s'échoua vers les bords du lacydon vers le 13ème siècle. Elle était en bois polychrome. Elle portait une couronne d'or. Il n'en fallut pas plus pour que le petit peuple des artisans Marseillais voit là une marque du destin et un signe de protection.
Elle fut, selon les uns, Notre Dame du feu Nouveau, selon les autres, la Vierge Protectrice des Gens de mer. Certains disent aussi que la navette symbolise la barque qui amena les Saintes sur la côtes de Provence. Pour rappeler cette histoire, Monsieur Aveyrous, fondateur du célèbre Four en 1781, eut l'idée de donner à son délicieux biscuit la forme d'une barquette. Rendez vous au four des navettes dans le 7ème arrondissement pour déguster les vrais navettes !
 
Vign_Unknown

LE MUCEM

 

Tout le monde en parle ! A vous de découvrir ce musée National !

pt_logo_marseille
 

A voir actuellement à marseille : venez découvrir les évenements en cours dans cette partie !

 
Marseille, Capitale de la culture en 2013 !

 

pt_citeradieuseune
 
Ville de Marseille
http://www.marseille-tourisme.com/
Liens utiles
Site culturel Région PACA
http://sorties.regionpaca.fr/

Attention, la plupart des articles et photos proviennent soit de ma collection privée,soit du site de la ville de Marseille, soit du site Wikipédia pour ceux qui souhaiteraient approfondir les sujets pour enrichir leurs connaissances !
 
Restaurant La Garbure

C'est sous une magnifique voûte en pierre apparentes que la Garbure vous propose les richesses gastronomique du Sud-Ouest. Du confit, du magret, du cassoulet, une cuisine qu' on aime tous. L'argenterie, le nappage, la qualité de l'accueil finiront de vous convaincre qu'à La Garbure, aucun détail n'est négligé pour accompagner vos papilles vers le ravissement.

9, Cours Julien
13006 Marseille
Télephone : 04 91 47 18 01
 

Restaurant Chez Toinou

Chez Toinou est un restaurant très réputé sur Marseille pour ses coquillages. Vous pourrez soit acheter en vente à emporter des plateaux de coquillages ou bien manger sur place, en terrasse couverte ou bien à l'intérieur à l'un des trois étages. Les plateaux sont très beaux. Attention pas de réservation. Il faut s'y rendre directement et attendre parfois un peu mais cela vaut le détour !

Super site internet pour commander et se faire livrer à domicile !
http://www.toinou.com/

3, Cours Saint-Louis, 13001 Marseille

 
Restaurant Le Ventre de l'Architecte

Au coeur de la Cité Radieuse se cache ce fameux restaurant. Dans ce monument classé, grande terrasse avec vue sur les îles du Frioul et sol en marbre vous permettent dvoir un panorama superbe. la cuisine est créative et tout à la fois succulente et agréable à voir. beaucoup de recherches dans les saveurs, les textures et la présentation des plats. 

280, Boulevard Michelet (Cité Radieuse,3e étage) - 13008 Marseille 8ème
Tél: 04 91 16 78 00
 
Restaurant Une Table au Sud

Cuisine gastronomique, 1 étoile au guide Michelin ! La cuisine, au fort accent provençal et méditerranéen, associe habilement tradition, saveurs d'Orient et d'Asie  et produits de saison tels les poissons et gibiers sauvages. Le cadre est raffiné et la vue depuis le premier étage permet de profiter du Vieux Port. Une adresse à découvrir

2, quai Port 13001
Téléphone : 04 91 90 63 53
Titre
Les plus beaux sites internet sur Marseille :

http://www.marseille-tourisme.com/

http://www.marseille.com/

http://www.photos-provence.fr/

http://cpa.marseille.free.fr/

http://www.massalire.fr/

http://marseille.enligne.free.fr/
 
Les chiffres à Marseille

- 840 000 habitants
- 1 200 000 habitants au total avec les
communes avoisinantes (MPM : Marseille
Provence Métropole)
- 1er Port de FRANCE
- 132 Parcs et Jardins
- 2 lignes de métro mais un TRAM !
- 1 aéroport Marignane
- 17 musées
- 1 opéra
- 12 cinémas
- 42 théâtres

 
Restaurant Le Boucher

La vache est omniprésente que ce soit dans l'assiette ou le décor : Située près de la place Castellane, la Boucherie de la rue du village existe depuis le début des années 70. Le Restaurant n'est ouvert que depuis 1999. On peut y savourer Côtes de boeuf ou Pavés aux morilles, viandes issues des meilleures races françaises, comme la Charolaise ou la Limousine, et soigneusement sélectionnées par le propriétaire-boucher. Selon la  semaine, spécialités : pot-au-feu, gibier...
Une adresse à ne pas rater à Marseille !!!

10, Rue du Village, 13006 Marseille
Téléphone : 04 91 48 79 65
© 2010
Créer un site avec WebSelf